Nomination : Alexandre Saubot est nommé Vice-président du Conseil National de l'Industrie (CNI) – France Industrie

Nomination : Alexandre Saubot est nommé Vice-président du Conseil National de l’Industrie (CNI)

Alexandre Saubot, nouvellement élu à la présidence de France Industrie, est désigné Vice-président du CNI et succède à ce titre à Philippe Varin. Patrice Caine, Vice-président de France Industrie, intègre quant à lui le Comité exécutif.
A gauche, Alexandre Saubot | à droite, Patrice Caine

La nouvelle composition du CNI et de son comité exécutif a été fixée par arrêté du Premier ministre le 14 décembre 2020 (parution au Journal Officiel).

Parmi les membres de France Industrie, sont nominés aux côté d’Alexandre Saubot et de Patrice Caine en tant que membres du comité exécutif :

  • Christel Bories, Présidente-directrice générale d’Eramet,
  • Philippe Darmayan, Président de l’UIMM,
  • Christel Heydemann, Présidente-directrice générale de Schneider Electric France.

Sont aussi nommés au titre du collège des entreprises industrielles :

  • Patrick Koller, Directeur général de Faurecia,
  • Frédéric Sanchez, Président de Fives,
  • Anne Le Guennec, Directrice générale – Recyclage et Valorisation des Déchets de Veolia.

Le comité exécutif du CNI s’est réuni dans sa nouvelle composition (anticipée) le 30 novembre 2020 sous la présidence de la Ministre déléguée Agnès Pannier- Runacher. Cette réunion a permis de faire le point sur le suivi de la relance de l’industrie, et plus particulièrement sur la nouvelle composition du CNI, l’avancement des dispositifs de relance pour l’industrie, et le bilan des contrats stratégiques de filières et les avenants à venir.

Agnès Pannier-Runacher a à cette occasion tenu à remercier Philippe Varin, ex-Président de France Industrie pour son engagement dans les travaux du CNI et a salué la qualité des travaux et des réflexions qu’il a menés au sein de ce Conseil.

Pour mémoire, le CNI est aujourd’hui l’un des principaux outils de la reconquête industrielle en France. Il réunit 3 collèges, celui des entreprises industrielles, des salariés de l’industrie et des personnalités qualifiées. Certains membres de ces collèges sont nommés au comité exécutif.

18 comités stratégiques de filières (CSF) structurent l’organisation : ils définissent les enjeux clés et les solutions concrètes pour faire accompagner les transformations de l’industrie vers l’industrie du futur.

Source du communiqué de presse