Plan Hydrogène :La FIEV se félicite des annonces gouvernementales, qui viennenten soutien de l’engagement des équipementiers automobiles enfaveur de la neutralité carbone – France Industrie

Plan Hydrogène :
La FIEV se félicite des annonces gouvernementales, qui viennent
en soutien de l’engagement des équipementiers automobiles en
faveur de la neutralité carbone

Un plan ambitieux au profit de la transition écologique…


Parmi les 30 milliards d’euros prévus pour la transition écologique dans l’enveloppe de 100 milliards d’euros du plan France Relance annoncé par le gouvernement, une allocation de 7 milliards d’euros sera consacrée au développement d’un hydrogène « décarboné ». Un premier déblocage de 2 milliards d’euros sera opéré dans les deux années à venir.
Les objectifs associés à cet investissement progressif et séquentiel de l’État sont :

  • D’atteindre d’ici 2030 une capacité de production de 6,5 gigawatts de ce que l’on appelle aussi « l’hydrogène vert » (en raison de son obtention par électrolyse et de la réduction, voire suppression, des émissions de CO2 lors de sa production ; à l’inverse de « l’hydrogène gris » obtenu par exploitation d’énergies fossiles) ;
  • De créer en France entre 50 000 et 150 000 emplois directs et indirects.

Pour y parvenir, l’Ademe lance ce mois-ci deux appels à projets dont l’un prévoit 350 millions d’euros jusqu’en 2023 afin de soutenir le développement et l’amélioration de composants et de systèmes dédiés à la production et au transport de l’hydrogène.

…plan salué par des équipementiers automobiles résolument engagés

Ce défi lancé par le Gouvernement représente, comme l’a souligné la Ministre de la Transition écologique, « l’opportunité de décarboner la France d’ici 2050, notamment dans l’industrie et les transports ». Convaincus également qu’il est l’une des briques essentielles à l’atteinte de la neutralité carbone à l’échéance visée, les équipementiers automobiles
accueillent positivement le plan Hydrogène et saluent l’attention toute particulière donnée aux véhicules commerciaux, légers et lourds, notamment pour les usages moyennes et longues distances, en complément des solutions électriques.
Un écosystème français s’est d’ores et déjà formé autour de l’hydrogène depuis plusieurs années et les équipementiers automobiles entendent jouer pleinement leur rôle. L’hydrogène est une technologie qui avance à grand pas vers la maturité, pour s’imposer à court et moyen terme pour certains usages. Les grands verrous technologiques aujourd’hui levés, les efforts des équipementiers se concentrent désormais sur la réduction du coût de revient de la technologie et le passage à grande échelle, levier majeur de la technologie. Toutefois, l’appareil de production doit encore être amélioré, afin de mieux industrialiser certains process. En collaboration avec l’État, la FIEV soutient l’IPCEI Hydrogène (Important Projects of Common European Interest) permettant une massification de certains projets, notamment en assouplissant les règles d’attribution d’aides financières et de favoriser la
coopération européenne et plus particulièrement avec l’Allemagne.

L’hydrogène est une des solutions potentielles d’avenir pour le verdissement du parc automobile et la réussite de la transition écologique. C’est pourquoi les équipementiers – de toutes tailles – sont extrêmement mobilisés dans la Recherche & Développement des composants clés que sont le réservoir, la pile à combustible, ainsi que les nombreux éléments constitutifs de la chaine de valeur (valves, filtres, compresseur d’air, sécurisation et équipements électroniques).

Ce maillage sectoriel en expansion doit favoriser l’émergence rapide d’une filière performante et souveraine. À ce titre, la FIEV encourage les pouvoirs publics à impliquer l’ensemble des acteurs et à bien prendre en compte les PME-PMI et start-up car leur ancrage local et/ou régional ainsi que leur agilité sont précieuses à l’innovation made in France et à notre croissance économique sur l’ensemble du territoire.