Rapprocher l’industrie et la tech : Bpifrance lance la plateforme « Tech in Fab » et annonce avec France Industrie un partenariat pour la Deeptech – France Industrie

Rapprocher l’industrie et la tech : Bpifrance lance la plateforme « Tech in Fab » et annonce avec France Industrie un partenariat pour la Deeptech

1er avril 2021 – Bpifrance, aux côtés de France Industrie, se mobilise en faveur du rapprochement de la tech et de l’industrie et annonce ce jour deux actions, à l’occasion d’un événement en présence d’Agnès Pannier-Runacher, ministre chargée de l’Industrie et Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques :  le lancement de la plateforme digitale « Tech in Fab » portée par Bpifrance et la signature d’un partenariat Bpifrance-France Industrie pour renforcer la collaboration entre grands groupes et start-up Deeptech.

Face aux défis d’attractivité, de réindustrialisation et de décarbonation de l’économie, le rapprochement des écosystèmes industriel et de l’innovation constitue un enjeu crucial. Les « start-up à vocation industrielle », vivier d’innovation conséquent, représentent environ 9% du total des 15 000 entreprises de la French Tech, soit environ 1 300 en 2020, parmi lesquelles, 500 start-up Deeptech, porteuses de technologies de rupture. La coopération entre ces jeunes pousses et les entreprises industrielles est un facteur déterminant pour gagner ensemble en compétitivité.

Fort de cette conviction, Bpifrance, acteur-clé du soutien des industriels et des start-up, lance ce jour deux actions pour favoriser la collaboration entre l’industrie et la tech, aux côtés de France Industrie, organisation représentative de l’Industrie :

  • Lancement par Bpifrance de sa plateforme Tech in Fab, portail d’information et de mise en relation entre les start-up et les PME et ETI industrielles ;
  • Signature d’un partenariat Bpifrance-France Industrie pour favoriser les ponts entre les grands groupes industriels et les start-up Deeptech.

Agnès Pannier-Runacher, Ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie, déclare : « Je salue le lancement de ces deux initiatives qui sont au cœur des priorités économiques du gouvernement : le renforcement de l’innovation dans l’industrie d’une part, le passage à l’échelle de start up engagés dans des innovations industrielles majeures d’autre part. Avec le plan de relance nous finançons la modernisation de l’industrie avec les technologies numériques 4.0. La plateforme Tech in Fab va accélérer ce mouvement avec l’appui des écosystèmes français d’offreurs de solutions.
Le mouvement de reconquête industrielle, initié dès 2017 par le Président de la République, doit également s’appuyer sur le dynamisme des start-up industrielles. Nous les accompagnerons dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir
. »

« La politique conduite par le Gouvernement a fait de la French Tech le 1er écosystème numérique de l’Union Européenne. Cette dynamique contribue à renforcer la souveraineté technologique française, crée des emplois partout sur le territoire et accélère la transition environnementale. Pour assurer le pivot vers l’industrie 4.0 et faire face aux défis d’attractivité, de réindustrialisation et de décarbonation de l’économie, il est nécessaire que la French Tech et la French Fab mutualisent leurs forces. C’est pourquoi je salue cette initiative de Bpifrance qui sera bénéfique pour l’ensemble du tissu économique français. » déclare Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques.

« Redevenir une grande nation industrielle est aujourd’hui plus que jamais un enjeu crucial pour le pays et cela passe nécessairement par l’innovation. La France dispose pour cela d’atouts majeurs au travers de l’écosystème performant de la French Tech » complète Nicolas Dufourcq, Directeur général de Bpifrance. « Alors que cette transformation peut apparaître complexe pour les industriels, bon nombre de start-up ne disposent quant à elles pas des clés pour pénétrer le biotope de l’industrie. Pour réussir ce défi, nous devons créer de la transversalité et inciter les acteurs à jouer collectif, en favorisant les collaborations au service de la croissance. C’est tout l’enjeu de la plateforme Tech in Fab et de nos actions communes avec France industrie ».

Lancement de la plateforme « Tech in Fab »

Bpifrance souhaite rapprocher les PME et ETI industrielles françaises des acteurs du digital et de l’innovation, dans l’objectif de favoriser l’innovation des premiers et d’accélérer leur transition vers l’industrie du futur, tout en créant des opportunités commerciales pour les seconds. Pour ce faire, Bpifrance a mis en place la plateforme Tech in Fab qui concentre ces deux ambitions.

Disponible dès aujourd’hui à l’adresse https://techinfab.bpifrance.fr/, « Tech in Fab » propose notamment en accès libre des contenus à visée pédagogique et explicative sur l’innovation adaptés aux industriels, y compris les moins matures, un répertoire d’offreurs de solutions Tech classés par nature, ainsi que des illustrations de collaboration vertueuse.
Les fonctionnalités de la plateforme sont les suivantes :

  • L’accès à des articles, documents, vidéos et webinars pédagogiques dédiés aux gains tangibles permis par l’innovation et la digitalisation
  • La visualisation et l’activation d’un répertoire d’acteurs de la Tech comprenant :
    • Des suggestions de professionnels catégorisés par thématique
    • Des cas d’usage tirés de témoignages transverses
    • Les présentations individuelles détaillées de chaque acteur de la Tech référencé
    • La possibilité d’épingler en favoris et contacter directement ces acteurs de la Tech
  • La publication d’appels à projets
  • Une redirection vers les offres et services de Bpifrance et ses partenaires

Les acteurs de la Tech pourront quant à eux actualiser les données qui les concernent et prendre connaissance des appels à projets publiés par les PME et ETI industrielles sur la plateforme.

Bpifrance et France Industrie, une ambition commune : encourager les collaborations entre start-up Deeptech et grands groupes industriels

Bpifrance et France Industrie annoncent ce 1er avril la signature d’un partenariat stratégique sur la Deeptech. Ce partenariat visera à faciliter une meilleure compréhension mutuelle et une collaboration opérationnelle entre start-up Deeptech, grands groupes et filières industrielles. L’ambition partagée par Bpifrance et France Industrie est de renforcer la compétitivité industrielle de la France à travers les innovations de pointe amenées par les start-up Deeptech, en particulier sur les marchés à fort enjeu sociétal et écologique.

Alexandre Saubot, président de France Industrie, déclare : « Nous sommes très heureux de signer ce partenariat avec Bpifrance car nous partageons la conviction que la coopération entre les entreprises industrielles et les start-up de la Deeptech est essentielle pour accélérer la mutation du tissu productif français vers une Industrie du futur, plus compétitive, écoresponsable et résiliente ».
Cette annonce s’inscrit dans la droite ligne du plan Deeptech lancé par Bpifrance en 2019, qui a déjà permis d’accompagner et financer plus de 600 start-up Deeptech, et dont les objectifs ont été récemment revus à la hausse pour passer à 2 Md€ en investissement d’ici 2023 (au lieu de 1,3 Md€) et dont les financements augmenteront de +50% dès 2021.

Dans le cadre de ce partenariat, Bpifrance et France Industrie uniront leurs moyens et communautés pour :

  • Produire des outils d’aide à la collaboration tel qu’un Memorandum de collaboration entre start-up Deeptech et grands groupes, en partenariat avec l’INPI. Disponible dès le mois d’avril, ce document-outil vise à encadrer et guider les négociations entre les deux parties en vue de la contractualisation de leur partenariat.
  • Organiser des programmes et évènements à forte visibilité permettant de concrétiser ou de valoriser des coopérations opérationnelles (évènements par filière, actions de communication, sessions de rencontres professionnelles, contributions réciproques autour du Club Tech Factory et de la communauté Les Deeptech).
  • Initier des collaborations techniques permettant, via des task forces de startups et grandes entreprises, d’identifier et lever, en lien avec l’Etat, des freins l’écosystème Deeptech (dès le printemps 2021, création d’une task force sur la circulation des talents)

En parallèle, France Industrie présente deux initiatives complémentaires : le lancement d’un Manifeste des grandes entreprises pour les start-up, rejoint par 26 industriels de premier plan qui s’engagent à renforcer leur soutien aux start-up, et la création d’un club « Tech Factory » qui réunit 18 CEO de start-up.